Découvrez les oeuvres tissées de Artisan'Art & Le Soleil Tissant

Artisan'Art & Le Soleil Tissant - Savoir faire invité 2019

Kumihimo et Temari, arts textiles du Japon

Le Kumihimo, un savoir-faire ancestral

Comparable à la création de cordons et galons en passementerie, la particularité du Kumihimo s’inscrit dans la technique du tressage à 3 fils ou plus, qui se croisent alternativement en oblique. 

Le Kumihimo a une longue histoire qui commence à la période Jomon (environ 10000-3000 ans av. J.-C.).
Cette technique s’est développée dans divers domaines pratiques ainsi que décoratifs, selon les besoins de chaque époque. D’abord très présent dans les temples bouddhistes et shinto, il est ensuite utilisé en accessoire vestimentaire par les nobles, ainsi que pour la cérémonie du thé.

Pendant la période Kamakura (1192-1333) l'artisanat du tressage a pris un essor considérable grâce aux Samurais et en particulier leurs armures. Une seule armure pouvait utiliser jusqu'à 250 mètres de cordes, appelées 'odoshi-ito', pour attacher ensemble les plaques métalliques (kosaneita), les cordes étaient aussi utilisées pour l'armure du cheval et son harnais.

C'est pendant la période Meiji (1868-1912) que l'artisanat du tressage aurait pu disparaître, avec la disparition des Samourais. La mécanisation du tressage a permis de rendre plus abordables ces tresses et les artisans ont trouvé un autre marché, plus petit cependant, pour les obijimes (tresses attachant la ceinture des kimonos). Plus récemment, le Kumihimo se diversifie dans des domaines très variés tels que l’industrie, la bijouterie, le sport ou l’agriculture.

Découvrez le Kumihimo : l'art du tissage japonais

L’exposition, la démonstration et l’atelier au salon

Atsuko et Claire, toutes deux passionnées de Kumihimo vous présentent leurs créations, et vous invitent à découvrir plusieurs techniques à travers des démonstrations et des ateliers.

Le Soleil Tissant, l’atelier de Kumihimo d’Atsuko à Paris

« J’ai appris le Kumihimo dans l’école des kimonos au Japon dans le respect des traditions ancestrales et pu développer ma technique et mon savoir par ma pratique assidue dans la ville d’Iga, connue pour le Kumihimo mais aussi l’art du Ninja.
Je suis également adhérente de « The Kumihimo Society » fondée au Japon dont le but est de transmettre l’art du Kumihimo au plus grand nombre, tant techniquement, technologiquement, culturellement, qu’historiquement. Je continue d’approfondir sans cesse le Kumihimo en me fixant toujours de nouveaux challenges.
Notre atelier vous propose des cours de Kumihimo afin de vous transmettre cet art. »

Site : www.lesoleiltissant.com

Artisant’Art, l’atelier de Kumihimo et Temari de Claire près de Pau

« J’ai découvert le Kumihimo par hasard aux Etats-Unis en parcourant le rayon ‘arts & crafts’ d’une libraire. Par chance j’habitais alors la même ville que l’artiste Giovanna Imperia avec qui j’ai commencé ma formation sur marudai et takadai, deux métiers à tresser. C’était il y a plus de dix ans, et le Kumihimo ne me quitte plus. En 2017 j’ai été choisie pour participer à une émission de télévision Japonaise, et lors de mon séjour à Iga j’ai découvert un troisième métier à tresser, le ayatakedai, sur lequel je me forme actuellement avec Atsuko.

J’ai ouvert mon propre atelier à Bénéjacq, entre Pau et Lourdes, où vous pouvez voir mes créations et participer à des ateliers de Kumihimo mais aussi de Temari (balles brodées Japonaises). »

Site : www.artisanart.biz

Facebook : @ArtisanArtPage

 Espace 14 des expositions