Biswajit Mukherjee Couverture
Broderie

Biswajit Mukherjee - Artiste invité 2022

Publié le par Constance Prigent - mis à jour le - Actualité

Découvrez le portrait de Biswajit Mukherjee, artiste invité sur Aiguille en fête 2022

Un créateur indien                            

Né au Bengale d’un père universitaire et d’une mère lettrée sans profession, Biswajit Mukherjee est un créateur singulier. Inapte à se conformer au modèle familial et académique, il a toujours souffert depuis toujours du désaveu de son père.

Depuis sa modeste maison-atelier d’un village bengali proche de Santiniketan, Biswajit Mukherjee a créé des œuvres picturales sur soie qui empruntent leur mode d’expression à la broderie Kantha, une production culturelle multiséculaire des communautés paysannes du Bengale. Mais son traitement graphique et ses thèmes sont de toute autre nature et ses œuvres toujours réalisées par le même groupe de paysannes brodeuses.

L’ONG indienne SHE Foundation qui fédère et soutient les brodeuses de Kantha, relayée en France par l’association SHE France, soutient Biswajit Mukherjee depuis plus de dix ans.

L’instabilité émotionnelle de Biswajit a fait que les rencontres avec lui ont été aléatoires et sa confiance fugitive. Mais SHE France a pu constituer une collection dont plusieurs pièces seront présentées dans les expositions Aiguille en Fête.

En octobre 2016, Biswajit Mukherjee a été diagnostiqué atteint de la maladie d’Alzheimer. En mars 2019, l’équipe de SHE France l’a retrouvé une dernière fois avec émotion chez lui avec son épouse et a pu acheter quatre œuvres magistrales. Ce sont malheureusement les dernières car Biswajit s'enfonçait inexorablement dans la maladie et ne travaillait plus.

Le décès de Biswajit Mukherjee est survenu le 6 janvier 2021, chez lui aux côtés de son épouse Mandira. SHE France continue à la soutenir financièrement au fur et à mesure que les dernières œuvres de Biswajit sont vendues.

Biswajit Mukherjee 1

La broderie kantha medium pour l’élaboration des oeuvres

Entre le dessin imaginé par Biswajit Mukherjee et les brodeuses qui lui donnent forme intervient un mode opératoire qui consiste à transférer le dessin du papier  sur un calque puis à en percer finement tout le contour à l’aiguille. Un tampon de coton imprégné de poudre de charbon ou d’oxyde de zinc et passé sur le calque permet le transfert, dit « au poncif », du dessin sur la soie.

Dans le cas de Biswajit Mukherjee l’étape initiale sur papier est souvent inutile dès lors qu’il élabore directement son dessin sur le calque. Il visualise alors sa représentation mentale après le transfert sur la soie. Quand il s’agit de grandes œuvres il en élabore progressivement la suite selon le même procédé.

Lorsque le dessin est complet il définit très précisément les couleurs à utiliser et leur emplacement pour chacun des motifs ainsi que les points de broderie qu’il souhaite faire exécuter par les brodeuses. Il surveille ensuite avec angoisse et de manière obsessionnelle le travail de ces femmes même si leur collaboration, établie de longue date, n’a jamais trahi son projet artistique.

Biswajit Mukherjee 2

Découvrez en plus sur le site de SHE France et sur la page Facebook

Espace 5 de l’exposition Matière(s) à voyager

En parallèle de l’exposition, retrouvez une conférence gratuite de Dominique Boukris, présidente de SHE France, sur L'art du Kantha et l'émancipation des femmes, le samedi 12 mars à 15h (durée 45mn).
Rendez-vous sur l’espace conférences de l’exposition.