En 2014, la fête était bien au rendez-vous !

Le bilan du salon l'Aiguille en fête qui s'est tenu à la Porte de Versailles du 6 au 9 février dernier...

En 2014, la fête était bien au rendez-vous !


En 2014, la fête était bien au rendez-vous !
En 2014, il a soufflé sur l’Aiguille en Fête un vent joyeux de découvertes et de surprises… Tout l’art du fil semblait s’être donné rendez-vous à la Porte de Versailles. Du pur classique au plus avant-gardiste, cette édition s’est déroulée sous le signe de la bonne humeur, des rencontres, de l’étonnement parfois face à certaines réalisations techniques ou certaines œuvres d’art, de la suggestion, de l’humour en famille, lors du championnat de vitesse de tricot, de la convivialité dans les nombreux « bars » en libre service avec happy hour durant toute la journée, de l’apprentissage à un haut niveau dans les ateliers de notre « Université du fil »… Et du shopping, bien évidemment !

Pour parler un peu chiffre, sachez que le salon a reçu la visite de quelques 42 500 passionnés et que la nocturne a séduit près de 3500 visiteuses dont un grand nombre de Parisiennes ou d’habitants de la proche banlieue qui ont pu, à la fin de leur semaine de travail, et avant de partir en week-end, faire une escapade dans ce temple de toutes les tentations…

Idées Shopping

Odile Bailloeul : portrait d'une dessinatrice textile qui a bien plus d'une couleur à sa palette!

Une douzaine de livres de loisirs créatifs, de la papeterie, des bijoux , des fleurs en feutre pour Christian Lacroix, des albums pour enfants, des tableaux pour les murs, des idées de bricolage pour Marie-Claire idées, des créations pour la marque PEBEO, des chroniques sur France 2, des kits couture pour partager ce petit monde avec d'autres rêveuses .... rien n'arrête la créatrice Odile Bailloeul ! Mais d'abord, mettons les choses dans l'ordre et commençons par son histoire...



Une artiste qu'on ne détourne pas facilement de ses idées fixes !

Odile Bailloeul : portrait d'une dessinatrice textile qui a bien plus d'une couleur à sa palette!
Mère institutrice en maternelle, père très bricoleur, grand-père tailleur... c'est très tôt que la petite Odile baigne dans un univers de travaux manuels mais aussi de fils et d'aiguilles. D'autant que ses racines familiales viennent du Nord et de ses filatures.

Son tempérament "expérimental" et enthousiaste (voire insatiable), la pousse dans un processus créatif perpétuel où apprendre, tester, chercher, rater, recommencer ne cessent de se succéder jusqu'à la maitrise de plusieurs techniques et la professionnalisation. Il était donc tout naturel pour elle de suivre des études de créatrice textile aux Arts Appliqués de  Roubaix.

Depuis, son quotidien se résume en quelques mots : tenir un pinceau ! "Pour du dessin textile la journée, pour des croquis en voyage, pour peindre à l'huile dans mes moments de vacances et pour recolorer la maison dans les temps morts ! explique-t-elle. Même si maintenant j'utilise plus souvent la palette graphique que le pinceau pour dessiner ... Il y a des petits bouts de croquis qui trainent partout dans l'atelier, même à coté de mon lit car ça me réveille parfois dans les périodes de créativité intense ! Hop, un petit dessin à moitié réveillée et je peux me rendormir l'esprit tranquille."

Une oeuvre créative et ludique

Odile Bailloeul : portrait d'une dessinatrice textile qui a bien plus d'une couleur à sa palette!
Sa peinture est résolument figurative, l'occasion pour Odile de s'immerger totalement dans la couleur et la lumière du sujet. "C'est un moment d'osmose totale dont on sort éblouie, dépaysée et gonflée à bloc, même si la peinture est ratée ! confie-t-elle. C'est un moment très égoïste."

Quant à l'illustration, il semble que ce soit un tout autre univers pour la créatrice. "L'illustration est beaucoup plus tâtonnante: il faut créer un monde cohérent à partir de choses imaginées. Il y a plus de recherches, de repentirs, de trouvailles dans cette pratique. C'est destiné à être partagé donc l'enjeu n'est pas le même."

Attirée par l'échange avec d'autres rêveuses, le volet pédagogique lui tient aussi à coeur. C'est ce qui l'a incitée à se lancer dans la création de kits, de livres, mais aussi à participer aux chroniques de France 2 ou à travailler avec Marie-Claire Idées ou encore Pebeo.

Au final, quel que soit le support, un fil rouge guide toujours son travail : l'abondance et l'accumulation des détails, détails que l'on découvre après coup. Et c'est alors une profusion d'animaux façon contes de fées, de poupées étranges, d'éléments botaniques dévergondés, de nuages lointains et tout un tas d'autres choses encore qui jalonnent ses créations.

Et comme rien ne l'arrête, un peu frustrée de vendre ses dessins aux clients du textile et de la papeterie sans aller jusqu'au produit fini, Odile Bailloeul a fini par créer sa propre marque. "J'ai opté pour le loisir créatif car c'est un univers que j'aime : il y a un réel échange avec les clientes, précise-t-elle. Elles s'approprient votre travail et l'interprètent à leur tour. J'essaie toujours de leur laisser de la place dans mon dessin pour qu'elles rebrodent, personnalisent, s'accaparent la création de départ."

Odile Bailloeul : portrait d'une dessinatrice textile qui a bien plus d'une couleur à sa palette!


Des projets, des projets et encore des projets !

Cette année Odile Bailloeul c'est :
- Une expo "Atelier Nomade" à découvrir sur les salons auxquels elle participe comme celui de l'Aiguille en Fête version pro en septembre prochain ;
- La sortie d'un livre sur la pâte polymère chez "Le Temps Apprivoisé" (+ un autre livre en préparation) ;
- Une expo (sédentaire cette fois) avec le collectif "Feutre art textile" au Viaduc des Arts à Paris (+une autre au Carrousel du Louvre).

Et des envies : travailler avec des éditeurs, persévérer dans le petit personnage de la fille en rouge (qui la représente), en faire une BD ou des vignettes, avoir un point de vente au Japon... "Pfff, dix mille choses!" conclut-elle. 
Le personnage de la fille en rouge
Le personnage de la fille en rouge

La devise d'Odile (empruntée à Van Gogh)

"La couleur est l'enthousiasme de la vie"
Le rouge : la couleur préférée d'Odile
Le rouge : la couleur préférée d'Odile

Bref, on va pas vous faire un dessin !

Il ne vous reste plus qu'à découvrir :
son blog
sa boutique en ligne  

13/06/2012
Stéphanie Schadeck


Suivez-nous!
Facebook
Twitter
YouTube
Pinterest
Rss