L’aiguille en fête 2004

Première édition du salon du fil et de la broderie qui s'est tenu du 27 au 29 février 2004 à la Grande Halle de la Villette à Paris


Sa fonction : réunir les plus belles enseignes et faire découvrir les nouvelles
Sa fonction : réunir les plus belles enseignes et faire découvrir les nouvelles
Une première en France

Son idée maîtresse :
vous êtes capable de le faire !
Son maître-mot : interactivité


Ce salon est le premier dédié entièrement et uniquement au fil, à l’aiguille et à tous ceux qui leur consacrent leur loisir, leur métier, leur passion.
Véritable mine d’idées, espace d’expositions, d’apprentissage et de démonstrations, cette manifestation est ouverte à la création et à tous les créateurs, qu’ils soient amateurs ou professionnels. Lieu de découvertes et d’achats, ce salon accueille aussi bien les boutiques spécialisées que les industriels, les associations que les artisans et les créateurs.

Son propos :

- donner envie en mettant à la portée des débutants et des confirmés toutes les techniques, tous les points ;
- mettre en avant la modernité des matériaux, des outils et des méthodes utilisés aujourd’hui dans les travaux d’aiguille ;
- développer la transmission de savoirs faire ancestraux ;
- mettre la création à la portée de chacun ;
- révéler, grâce à une véritable mise en scène, le charme et la beauté des créations.

Une des vocations du salon : créer des ateliers pour toutes les activités
Une des vocations du salon : créer des ateliers pour toutes les activités
Tous les fils, tous les points, toutes les matières…

Utile, technique, pratique, astucieux, beau, il permet aux inconditionnels comme aux néophytes de s’initier aux divers points de base : points de croix, petit point, point des Gobelins, point hongrois, etc., mais aussi de découvrir l’infinie variété des fils, des coloris, des matières, des tissus et des supports utilisés tant pour la broderie que pour le boutis, le patchwork, la dentelle ou la tapisserie ; il donne l’occasion au plus experts de revoir ou d’apprendre les techniques du point de Beauvais ou du point d’œillet, (…) de percer les secrets du raffinement des jours d’Angles… ou encore de rendre accessible certaines techniques qui émergent ou refont surface, tels que le maniement des logiciels de broderie, la customisation de vêtements ou d’accessoires, le patchwork japonais, etc.

… pour faire éclore les idées créatives

Au cœur des nouvelles tendances, il permet aux visiteurs de chiner les petits artisans, les ateliers que personne ne connaît, de découvrir les nouveaux produits.

Offrir la possibilité à des marques -ici Phildar- de développer des ateliers
Offrir la possibilité à des marques -ici Phildar- de développer des ateliers
Trois jours de fête pour
les « piqués de l’aiguille… »


Avec
- des expositions des grands créateurs et des clubs,
- des démonstrations,
- des ateliers de découverte et d’apprentissage au village des artisans,
- des signatures de livres,
- des rencontres avec
les professionnels et les artistes du fil.

Un lieu porteur d’images : la Grande Halle de la Villette

C’est au cœur d’un des plus beaux exemples de l’architecture de fer et de verre du 19è siècle que s'est tenu le premier « Salon du fil et de la broderie ». Dans ce cadre transparent, à deux pas de la Cité des Sciences et de l’Industrie, à cinquante mètres de la Cité de la Musique, au carrefour de ce complexe unique associant loisirs et culture et accueillant chaque année plus de quatre millions de visiteurs, « L’Aiguille en fête » a développé son univers sur plus de 3 350 m2.



03/10/2000